Accueil L'alpage Projet de revitalisation 2010-2014

Projet de revitalisation 2010-2014

Le projet de revitalisation de l'alpage de Ponchet est une initiative de la bourgeoisie de Chandolin. Un comité de pilotage s'est constitué et notre association y est représentée. Ce projet, décrit ci-dessous, ne dépend donc pas directement de nous mais nous y collaborons étroitement, afin d'intégrer au mieux les aspects propres aux différents secteurs d'activités réunis sur le même lieu.
C'est pourquoi, vous trouvez des informations y relatives sur notre site.

 

Bourgeoisie de Chandolin

Bourgeoisie de Chandolin

Triage Forestier d'Anniviers

Triage Forestier d'Anniviers

Association Pro Ponchet

Association Pro Ponchet

Patrick Epiney Ingénieur Sàrl

Patrick Epiney Ingénieur Sàrl

Service cantonal des Forêts et du Paysage

Service cantonal des forêts et du paysage

Sl-Fp

Fondation Suisse pour la Protection et l'Aménagment du Paysage

Bergwaldprojekt

Bergwaldprojekt

Pfyn-Finges

Pfyn-Finges

Alpage de Chandolin

Alapge de Chandolin

Avec le soutien financier du :

Remise en état du pâturage boisé et du patrimoine de l'alpage de Ponchet

2010 - 2014

  1. Résumé du projet
  2. Influance du projet pour le paysage et la biodiversité
  3. Carte des interventions
  4. Photos des travaux

Définition du pâturage boisé
Par «pâturages boisés », on entend des surfaces sur lesquelles alternent, en forme de mosaïque, des boisements et des pâturages qui servent aussi bien la production animale que l'économie forestière. Il s'agit donc d'une surface soumise à une gestion mixte, agricole et forestière ou sylvopastorale.

Pourquoi le maintien d’un boisement avec du mélèze comme essence dominante ?

  • besoins en bois tout aussi importants que ceux en herbage
  • conservation de l'effet protecteur des boisements contre certains dangers naturels (avalanches, érosion)
  • rôle tampon exercé par les arbres capables d'atténuer les écarts thermiques et d'éviter un dessèchement trop rapide du sol
  • perméabilité de la couronne d’où maintien d’une végétation sous le couvert du mélèze
  • résistance au piétinement et à la pourriture plus forte que l’épicéa

Mélèze

Le mélèze est le seul résineux de nos régions à perdre ses aiguilles en hiver. Au printemps, l'herbe des pâturages peut prendre de l'avance avant le développement des aiguilles des mélèzes et lorsqu'elles tombent, elles se décomposent rapidement et fournissent de l'humus.

Résumé du projet

Les mesures prévues sur de l’alpage de Ponchet sont les suivantes :

  • Mesures sylvicoles : abattage, façonnage, déchiquetage, etc. en vue de la revitalisation du pâturage boisé de Ponchet ;
  • Mesures de génie civil : Construction d’un layon forestier pour l’exploitation des grumes puis le déplacement du bétail dans le pâturage boisé et réfection des murs et terrasses en pierres sèches ;
  • Mesures hydrauliques : Remise en eau du bisse de Ponchet depuis le trop plein du réservoir d’alimentation des bassins de l’alpage ;
  • Mesures agricoles et patrimoniales : pose d’une clôture fixe, épierrages et mise en valeur de vestiges témoins de la vie d'autrefois ;
  • Mesures en faveur de la nature et du paysage : Création d’îlots de bois mort sur pied et au sol, entretien de milieux structurés pour certaines espèces animales et végétales, plantation d'une parcelle de seigle ;
  • Mesures didactiques : réalisation d'un sentier didactique et aménagement d'un poste d'observation de l'Illgraben.
L'ancolie des Alpes (Aquilegia alpina) est une plante qui s'épanouit aussi grâce à la structure d'un pâturage boisé. Elle est présente à Ponchet et figure sur la liste rouge des espèces menacée au niveau européen et bénéficie donc d'une protection intégrale. La Suisse a une responsabilité forte au niveau international pour sa préservation.

Ancolie des Alpes

Produits de Ponchet

En achetant les produits directement issus de Ponchet (fromage d'alpage de Chandolin), vous participez vous aussi au maintien du paysage de ces lieux.
Afin d'augmenter la biodiversité, un champ de seigle sera planté avec des semances originelles. Cela profitera à de nombreux insectes, rongeurs et oiseaux.

Seigle

Influence du projet pour le paysage et la biodiversité

Le projet aura une influence positive sur le paysage et la biodiversité car il permettra :

  • d’arrêter l’avancée de la forêt sur les prairies sèches lesquelles renferment 5 espèces protégées au niveau national ;
  • de maintenir le rare mélange de la grande diversité d'essences (le mélèze, le sapin blanc, le pin de montagne, le pin sylvestre et l’arolle) au détriment de l’épicéa ;
  • de créer des îlots de bois mort, base vitale de milliers d’espèces d’animaux, de végétaux supérieurs, de champignons, de lichens et d’algues;
  • d’assurer une mise en lumière du sol qui contribue à une dynamique naturelle de milieux ouverts et qui profite ainsi à l’entomofaune, aux reptiles, à l’avifaune (ex : tétras-lyre) et aux mammifères plus généralement (ex : lièvre commun).
  • d’améliorer un des derniers pâturages boisés du Val d’Anniviers encore exploités par l’agriculture de montagne.
  • De plus, la pâture extensive telle que pratiquée aujourd’hui sans fumure complémentaire ni engrais, ni surpâturage suffira à limiter le rajeunissement des arbres dans le pâturage boisé éclairci et à favoriser la diversité floristique et faunistique du site. Elle assurera donc le maintien du paysage et de la biodiversité de l’alpage de Ponchet.

Sans intervention sylvicole, le pâturage boisé continuera de se refermer au profit unique de l’épicéa. Le sol deviendra alors pauvre en espèces et inexploitable pour l’agriculture de montagne.
Les dérangements seront limités en phase de chantier par le va et vient des véhicules à moteur. L'impact du projet sera positif en phase d’exploitation par la préservation des richesses naturelles et paysagères uniques pour la région.

Tétras lyre

Pour favoriser la présence du tétras lyre, les landes de rhododendrons, de myrtillers, de genévriers nains au sein du pâturage boisé seront conservées et préservées des dérangements anthropiques.
Autrefois, le tracé du bisse dans la combe de Pralong a été déplacé à plusieurs reprises en raison de la pente d'écoulement. Une fois restauré, cet endroit sera sans doute le plus beau du parcours.

Bisse de Ponchet à Pralong

Murs et terrasses en pierres sèches

Les terrasses en pierres sèches avaient une double fonction : rassembler les pierres du pâturage et créer des reposoirs pour le bétail dans la pente. Elles ont été réaliséesautrefois dans le cadre de corvées bourgeoisiales de Chandolin.

Carte des interventions

Carte des interventions

 

Périmètre du projet Clôture fixe à poser
Prairie sèche selon inventaire PPS Layon forestier à aménager
Surface encore pâturée Chemin didactique à aménager
Réservoir d'alimentation des bassins d'alpage Chemin du bisse à élargir
Pâturage boisé à revitaliser Chemin pédestre
Secteur sans intervention sylvicole Bisse à rénover
Forêt pâturée Arbres particuliers à conserver
Secteur irrigué par le bisse Point d'observation de l'Illgraben
Murs et terrasses en pierres sèches à conserver Champ de seigle à planter

Photos des travaux

"Get the Flash Player" "to see this gallery."

Mis à jour ( Vendredi, 11 Février 2011 11:14 )

Newsletter